Entrée du temple du cheval blanc

Entrez dans un complexe monastique d’exception à Luoyang, dans la province du Henan. Connu comme étant le berceau du bouddhisme en Chine, le temple du cheval blanc possède une histoire unique au monde, empli de mystères et de culte religieux. Flânez à travers les divers bâtiments de ce monument magique et découvrez les trésors qu’il recèle…

Histoire et légende du temple du cheval blanc

Statue du cheval blanc devant l'entrée du templeDepuis l’Afghanistan, les moines indiens Kasyapamatanga et Dharmavanya (ou Dharmaraksa) ont voyagé jusque la ville de Luoyang en Chine afin de rapporter le premier texte bouddhique parvenu dans le pays, le Sutra en quarante-deux articles, ainsi que des effigies de Bouddha. Et c’est sur un cheval blanc qu’était transporté le premier sutra de Chine. Selon la légende, le temple aurait été construit à l’endroit exact où ce cheval se serait arrêté en 67 après J.-C. Les chevaux blancs représentent en effet dans la tradition bouddhique le moyen de transport des sutras et des objets religieux. On mentionne le temple sous cette appellation pour la première fois dans les écrits de Zhu Fahu, des Jin occidentaux. Le temple, également appelé le Baima Si, a donc servi de centre pour la diffusion du bouddhisme en Chine et était l’un des temples les plus fréquentés sous les Wei du Nord.

Que voir dans le temple du cheval blanc ?

Des objets exposés

Ce que vous verrez dans le complexe monastique vous laissera sans doute sans voix ! En plus de son architecture, qui lui vaut le titre de patrimoine culturel protégé de la République populaire de Chine, le temple du cheval blanc renferme des trésors insoupçonnés. La plupart des constructions et des objets qui s’y trouvent datent essentiellement de la période allant des Jin au milieu des Qing, donc du XIIème au XVIIIème siècle et comprennent surtout un magnifique ensemble de statues de laque de l’époque Yuan.

Des pavillons et des monuments

Tour du TambourVous entrerez dans le temple par un portique à trois ouvertures dans la partie sud. Si vous avez bien suivi l’histoire, vous reconnaîtrez les tombes des deux moines ayant rapporté le fameux sutra, ornées de stèles de l’époque Ming. Elles sont flanquées d’annexes traditionnelles des temples bouddhistes et des bâtiments de la Cloche et du Tambour.

Rendez-vous dans le pavillon du Grand Bouddha, le bâtiment principal, dans lequel vous admirerez une multitude d’effigies du maître spirituel du bouddhisme. Visitez ensuite le pavillon Mahavira, le plus grand, où vous verrez les statues les plus renommées de tout le complexe ! Enfin, promenez-vous sur la terrasse de la Claire Fraîcheur, de 42 mètres sur 32 et de 6 mètres de hauteur. L’ensemble comprend des annexes telles qu’un bassin, une petite bibliothèque, les statues des deux moines, une sorte de sacristie et un bâtiment abritant un Bouddha de Thaïlande.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire