Logements en Chine

Pour les expatriés français, il existe plusieurs possibilités pour se loger en Chine. Si vous ne parlez pas le chinois ou le mandarin, nous vous conseillons d’être accompagné par quelqu’un qui pourra faire l’interprète, négocier les prix et vous éviter de possibles arnaques. La demande de logements en Chine étant de plus en plus forte, vous pourrez bénéficier de tarifs à la baisse.

chine-logements-résidenceConseils pour trouver un logement en Chine

Le principal conseil que nous puissions vous donner est de passer par une agence immobilière, internationale, nationale ou locale, pour éviter les arnaques et mieux faire face à la complexité des règlements pour trouver votre appartement en Chine en tant qu’expatrié. On trouve une plus grande souplesse au niveau de ces règlements dans le quartier de Chaoyang à l’est de Pékin, où les étrangers peuvent louer et acheter un bien immobilier plus facilement. C’est également le quartier des entreprises étrangères et des ambassades, où débordent les bars et magasins occidentaux. Les loyers en Chine sont assez abordables, sauf dans les grandes villes. Pour trouver un logement pas cher à Hong Kong ou Shanghai, il vous faudra chercher un peu plus longtemps ou négocier les prix avec votre agent. Les principales agences immobilières en Chine sont 5i5j, Century 21, ARD real estate et Joanna Real estate, mais d’autres existent, dont les agences locales qui s’occupent de quartiers en particulier.

Les différents logements en Chine

Dans les grandes villes, il existe généralement des quartiers ou des groupements d’immeubles réservés aux étrangers : on les appelle les compounds. On y trouve des infrastructures à usage collectif comme des écoles, des salles de sports, etc. Pour un appartement en Chine, les loyers sont relatifs au type de logement que vous choisissez et à la zone dans laquelle il se situe : grande, moyenne ou petite ville, centre-ville ou banlieue… L’eau, le gaz, l’électricité, le téléphone et internet ne sont pas compris dans le loyer et sont à la charge du locataire.

Si vous souhaitez vous imprégner de l’atmosphère chinoise, vous pourrez loger dans des hutongs, ces maisons traditionnelles chinoises dont les occidentaux sont friands. Elles sont délaissées par les Chinois, qui préfèrent des appartements plus modernes mais aussi plus étroits, plus propres et équipés.

Hutongs

En Chine, on distingue en général deux types d’immeubles : les minzhai et les gongyu. Les minzhai pourront paraître insalubres, et certains le sont, mais les loyers sont très abordables. Comptez moins de 4 000 yuan (600€) de loyer pour un appartement refait à neuf ou presque d’une surface d’au moins 70m². Dans les minzhai, la vie de quartier est agréable et intéressante pour se fondre dans la communauté chinoise. Les gongyu, eux, sont plus chers, à partir de 5 000 yuan (760€) pour une petite surface. En revanche, ils ont l’avantage d’être neufs, propres et entretenus. Attention, la surface annoncée ne correspond presque jamais à la surface habitable, le hall d’entrée et l’ascenseur des parties communes de l’immeuble pouvant être comptés dans la surface totale de l’appartement.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire